Lettre aux candidats à l’élection législative de notre 7e circonscription

Lettre aux candidats à l’élection législative de notre 7e circonscription

Lettre envoyée aux candidats à l’élection législative de notre 7e circonscription :

CETA – Votre position sur la ratification de ce traité de libre-échange ?

Le collectif Stop Tafta-ceta du Pays bigouden a adressé un courriel à tous les candidats de la 7ème circonscription (voir la lettre ci-dessus)

L’objectif était d’ informer les électeurs sur leur position concernant les Traités de libre échange Transatlantiques et  sur la ratification du CETA.

« extrait du courrier: La nouvelle Assemblée Nationale  se verra proposer très rapidement un vote de ratification du traité CETA. Ce vote étant à la fois lourd de conséquences pour l’avenir, nous avons souhaité vous alerter et vous demander vos positions sur ce traité.

Ce traité mixte de libre-échange entre l’Union Européenne (UE) et le Canada a été ratifié le 15/02/2017 par le Parlement Européen. Lors de cette ratification, sur 74 eurodéputés français, 48 ont voté contre, 16 ont voté pour et 8 se sont abstenus, et 2 étaient absents. L’application provisoire des articles relevant de la compétence de L’UE avait déjà été votée par  le Conseil Européen, le 28 octobre 2016.

Quelles positions défendrez vous à l’Assemblée Nationale si vous êtes élu-e  sur :

– La mise à l’agenda de l’Assemblée Nationale d’un débat et d’un vote avant la mise en œuvre provisoire du CETA,

– La ratification de l’ensemble du traité. Serez-vous POUR ou CONTRE ?  »

 

Les réponses qui nous sont parvenues (dans l’ordre de réception):

Bruno Grognet – UPR :

Je suis contre le CETA,  contre le TAFTA
Si je suis élu, je ferai tout ce qu’il est possible à un député de faire pour m’y opposer.

Jean Cathala – EELV :

La mise à l’agenda de l’assemblée nationale d’un débat avant la mise en œuvre provisoire du CETA avec un vote contre cette dernière, le refus de la ratification de l’ensemble du traité.

Roland Jaouen – FI :

 Je m’engage et je soutiendrai la mise à l’agenda de l’Assemblée Nationale d’un débat et d’un vote avant la mise en place du CETA

Je serai contre et voterai en conséquence, la ratification de l’ensemble du traité

Sylvie Joncour – ND : (membre active du collectif StopTaftaCeta du pays bigouden))

 Nous sommes contre le TAFTA et contre le CETA

Christophe Roumier  – UDI :

Je peux d’ores et déjà vous indiquer, qu’en l’état, je n’envisage pas de voter la ratification de ce traité.
En effet, sans entrer dans le détail de ses dispositions, il apparaît que ce traité est symptomatique d’un certain nombre de maux dont souffre l’Europe et que je dénonce au cours de ma campagne : omnipotence de la technocratie, manque de transparence dans les négociations, dogme de la concurrence à tout prix et de la dérégulation et, toujours, l’impression que les intérêts des citoyens européens ne sont pas réellement pris en compte.

Monique Le Berre – OLB :

Si je suis élue, pour protéger notre économie, notre environnement et notre modèle social, il va de soi que je m’opposerai fermement aux projets de traités de libre-échange avec les États-Unis (TAFTA) et avec le Canada (CETA).

Liliane Tanguy –  REM :

Emmanuel Macron a répété à plusieurs reprises qu’il ratifiera le CETA, tout en prenant
des mesures pour les secteurs déstabilisés et pour protéger l’environnement. Le Canada est
en effet un partenaire commercial stratégique et fiable dont nous partageons les valeurs…
..Les traités commerciaux permettent de faciliter les échanges pour les entreprises et d’ouvrir
de nouveaux marchés pour nos produits. Il est dans l’intérêt de notre pays de négocier ces
traités au niveau de l’Europe, premier espace économique du monde, pour défendre avec
plus de poids les intérêts des citoyens français et européens.

Les autres candidats n’ont pas répondu :

Florence Crom –  PS

Didier Guillon  – LR

Alice Roudaut  – LO